Histoire

Le Football à Saint-Michel : Une longue histoire…

Notre sport roi a vu sa création en 1895 avec le premier championnat de division 1.

Quelques années plus tard ce fut la création du Collège : premiers élèves, premiers footballeurs et premiers buts.
Le terrain de football du Collège St-Michel n’a guère évolué en plus de 100 ans d’existence, un gazon rare et un sable omniprésent qui font cependant le plaisir d’un grand nombre de pratiquants toujours plus jeunes avec le temps.
Combien de buts ont été marqués sur ce terrain, nul ne le sait même si les buts ont changé; en bois jusqu’en 1968, ils se transformèrent en métal sur les conseils éclairés de nos voisins prestigieux du SC Anderlecht.

La création du Football Club Saint-Michel

Les élèves dotés de certaines qualités pouvaient exporter leurs savoir footballistique dans des clubs existants avec une préférence pour les club du White Star (devenu par après le RWDM) ou du Léopold.
Quelques élèves émirent, en 1971, la possibilité de jouer ensemble dans un club; ne trouvant pas chaussures à leurs pieds, ils se firent la réflexion suivante : Pourquoi pas un club dans le Collège ?
Ainsi quelques anciens et élèves de l’époque décidèrent de contacter les anciens des six dernières années. Ce fut un succès, car pas moins de 60 personnes se présentèrent le 1er octobre 1971 dans la salle bleue (qui a changé de couleur depuis) du Collège. Cette assemblée très amicale fonda ainsi le Football Club St-Michel, prit comme couleur le rouge et le bleu (le blanc était considéré comme trop salissant ) et se jura de s’inscrire l’année suivante au championnat de football de l’URBSFA.
En attendant, des entraînements furent organisés sur le terrain du Collège (son accès étant cependant interdit par le Père Nolf quand il était “luisant”) et des rencontres amicales contre des équipes probablement aussi amateurs que nous furent organisées avec un certain succès: ainsi d’octobre 71 à mai 72, 20 rencontres furent jouées et 17 de celles-ci furent remportées par nos couleurs.
En septembre 72, ce fut les grands débuts dans le championnat de la province du Brabant. L’esprit de groupe était omniprésent et un bon nombre d’activités répondirent aux sentiments des précurseurs. Ce début fut un modèle de l’esprit amateur où le résultat des rencontres avait bien peu d’importance en regard de l’ambiance.

La Création des Equipes de jeunes et les terrains 

Dès cette année 1972, une seconde équipe se créa, permettant aux malchanceux, aux moins doués, aux non sélectionnés de l’équipe dite A de se livrer à leur sport préféré dans quelques joutes amicales.
L’année suivante une équipe Réserve fut d’ailleurs inscrite en championnat, tandis que l’équipe Première livrait un paisible championnat sur le terrain de la rue Kelle (ancien terrain du White Star qui joua en Division I dans les années ’50).
Le terrain du Collège étant trop petit pour faire évoluer des joueurs “seniors”, il était primordial de trouver une terre d’asile: ce fut chose faite lorsque la Commune de Woluwé St-Pierre nous accueillît pour partager les installations avec le club de l’OFC Stockel. Le Centre Sportif de Woluwé St-Pierre devenu Sport City (appelé alors Stade Evrard) puis le terrain de la rue Kelle furent le théâtre de nos premières rencontres.
L’année 1976 fut une bonne année dans la vie du club: en effet l’équipe Première, après un championnat remarquable et 105 buts marqués (meilleure attaque de la province), monta et se retrouva en 3ème division provinciale (cette belle aventure dura dix saisons). Le souhait de s’agrandir et d’inscrire des équipes de jeunes fut réalisé cette année avec l’inscription en championnat d’une équipe Scolaire (14-16 ans) et d’une seconde réserve qui s’inscrivit à l’Abssa sous le nom du FC Essem.
Sous l’impulsion d’un papa de joueur, Robert Van Bemten, de nouvelles équipes de jeunes virent le jour et toutes les catégories furent couvertes dès le début des années 80. Successivement les Cadets (12-14 ans), les Minimes (10-12 ans) et les Préminimes (8-10 ans) furent alignés pour livrer un bon nombre de rencontres.
Les Diablotins (6-8 ans) n’avaient pas encore été créés par la fédération, mais notre infatigable responsable des jeunes s’intéressa beaucoup à faire jouer ces débutants et les baptisa “Poupons”, se trouvant être ainsi un des précurseurs de cette catégorie en Belgique. Quelques années plus tard, la fédération emboîta le pas et créa les “Diablotins”. C’est à cette époque que fut créé notre fameux tournoi Diablotins qui attire chaque année une trentaine d’équipes dont bon nombre de clubs de Division I (d’abord joué sur le terrain du Collège se tournoi se joue chaque année au mois de mai au Centre Sportif de Woluwé St-Pierre). Il s’est étendu au Challenge JV Rousseaux (ancien Président) et Challenge Thomas Chatelle (joueur du RSCAnderlecht et ancien joueur de club).
Après une période de Présidence éclairée de Yves Pierre, prof à St-Michel, le flambeau fut repris de main de maître par Jean-Victor Rousseaux (Père de joueur) qui n’hésita pas à sous-louer gratuitement sa cave pour améliorer la collaboration des joueurs, principalement lors des “troisièmes mi-temps”.

L’évolution : Lors de travaux de construction du Centre Sportif de Woluwé St-Pierre, nos équipes durent deux saisons durant évoluer sur le terrain du Centre Civique Kapelleveld. La création d’équipe de jeunes nous obligea à jouer sur le terrain du Collège St-Michel qui était cependant trop petit. Des travaux furent entrepris et les joueurs des équipes Première, Réserve et Junior (les équipes alignées alors) mirent la main à la pâte
afin de drainer, d’agrandir et d’éclairer ce terrain qui allait nous servir pour les entraînements de toutes les équipes et les matches de jeunes des moins de 16 ans.
L’année 1980 se révéla également favorable, car, sous la direction de notre entraîneur René Taelman (qui allait plus tard entraîner en division I à Seraing et au CS Bruges avant de s’expatrier au Congo, Maroc, Côte d’Ivoire, Koweit, Benin, Lybie et actuellement au repos en …Belgique) l’équipe Première rata d’un cheveu la montée en IIème provinciale, tandis que nos équipes de jeunes obtenaient de bons résultats.
L’équipe Première de cette génération fut certainement une des meilleures en qualité et nous pouvons dire que plusieurs joueurs de cette période auraient eu leur place dans les équipes de divisions supérieures. L’ambiance était cependant la plus forte et les joueurs préférèrent rester à la maison « FC St-Michel ».
Sous la direction du Président Philippe Prévinaire la stabilité sera ensuite le point dominant des années suivantes, ce qui nous fit nous endormir sur nos lauriers et fut malheureusement le point de départ d’une période de lassitude des membres de l’époque qui ne voyaient pas de dignes successeurs poindre à l’horizon. Les situations familiales et professionnelles, l’avancée en âge de plusieurs joueurs et le manque
d’engagement des plus jeunes furent autant de points négatifs qui précipitèrent l’équipe I à nouveau en 4ème provinciale et même dans les bas fonds de 4ème Provinciale.
Nous restions cependant optimistes, car la jeune génération formée principalement par Philippe Charlier, entraîneur de qualité, commençait à poindre à l’horizon.

Pour les jeunes nous jouons depuis pas mal d’années dans les meilleures séries (provinciales ou A) pour y produire le meilleur football contre des adversaires de haut niveau (Anderlecht, Brussels, Union et Tubize par exemple).
L’année 2006 sera celle d’un grand tournant avec la création d’un terrain synthétique rue Kelle. Ce terrain de qualité allait nous permettre de faire progresser nos jeunes de manière spectaculaire mais aussi allait permettre à notre équipe 1ère de remonter en 3ème provinciale. Une très forte génération très bien préparée par son mentor Marc Weemaels allait encore progresser et obtenir une montée en 2ème provinciale pour la première fois de notre histoire.

Dans la foulée la saison suivante allait même voir notre équipe jouer le tour final pour monter en P1.Puis ce fut à nouveau une chute en P3, une remontée en P2 et en mai 2015 une nouvelle chute en P3.
Pour rester dans le rythme espérons à nouveau une montée.
La création de l’équipe des Dames est également une très bonne trouvaille qui en appelle d’autres (les équipes de jeunes filles)
L’année 2017 fut marquée par la création d’une deuxième équipe première (évoluant en P3) pour les dames ainsi que par la création d’une équipe filles U16.

L’année 2017 sacre aussi le travail de la structure sportive du FCSM car le club est dorénavant membre de l’Iris league, ce qui permet aux meilleurs joueurs de chaque catégorie de se mesurer aux meilleurs équipes de la capitale.

Nos valeurs sont et resteront!

Amateurisme et amitié, telle était notre devise il y a 44 ans lors de la création du club, cette devise est toujours d’actualité et n’est toujours pas ébranlée, malgré les attaques extérieures, le fait que nos joueurs jouent toujours pour rien alors que nos adversaires reçoivent des primes de matches ou des fixes parfois indécents. Cet amateurisme, nous devons le conserver à tout prix: il sera le garant de notre valeur sur et en dehors du terrain.